Trail du vignoble Nantais

Publié le par Sophie

 

Première expérience sur un trail longue distance (ultra-trail). La première édition du trail du vignoble nantais au Landreau (44).
Dés le départ j’ai sentie que je n’avais pas le maximum de jus possible mais les sensations étaient bonnes.
11-au-d-part.JPGLe départ fut rapide et après quelques mètres je rejoints Sarah et on laisse passer les quelques 150 participants. Après une boucle autour du château de Briacé nous traversons le vignoble de Landreau et des alentours avec un soleil montant dans le ciel clair. Notre allure est soutenue (9 km/h) car les chemins sont plats et larges et donc roulant. Malgré tout on ferme le peloton. Après environ 21 km (2h25) nous rejoignons la campagne et les singles track dans la forêt du côté de la Remaudière et de Landemont. C’est là que nous doublons une concurrente en difficulté. Après le premier ravito à Landemont (24 km) nous prenons la direction de la vallée de l’ilette à St Sauveur, magnifique site autour d’un étang. Puis nous arrivons sur le site de Barbechat avec son ruisseau « la divate » où les chemins sont glissants, boueux et avec de nombreuses marches à monter et à descendre. C’est dans ce beau site que les premières douleurs musculaires ou tendineuses se font ressentir notamment au niveau du genou  gauche et des épaules ainsi qu’au niveau des cuisses. Et c’est aussi entre Landement et Barbechat que j’accuse un coup d’arrêt, je ne peux plus soutenir le rythme et je ralentie afin de pouvoir finir au mieux. Au ravito de Barbechat (31 km), je prends le temps de me ravitailler et de changer de chaussettes. Je repars avec un peu plus d’énergie et rejoints le 3ème ravito au moulin du Pé (36 km) sans trop de soucis, malgré un vent de face qui nous épuise. Nous montons sur les 53-pont-de-l-ouen6.JPGhauteurs (la butte de la roche) du Loroux-Bottereau où nous pouvons admirer les marais de Goulaine et la cités des Ducs (Nantes). La fin du parcours sera difficile car tout d’abord l’itinéraire rejoint les vignes et le bitume et donc plus monotone, ensuite nous avons le vent de face qui me vole mes dernières forces, de plus mon tendon d’Achille droit me fait souffrir. C’est ainsi que j’alterne régulièrement marche et course à pieds, alors que Sarah me lâche pour terminer son trail. Puis vers le 50ème kilo après un dernier passage dans l’eau j’ai mal aux pieds et au tendon ce qui m’oblige à marcher pendant environs 2 à 3 kilomètres. Je termine les derniers mètres en courant en compagnie de Sarah venu me rejoindre et je passe la ligne d’arrivée avec elle main dans la main. Pour moi c'est une délivrance mai aussi une victoire.


Bilan :
57km - D+: 500 m - 7h16min40sec soit 7,8 km/h - FCmoy : 153 - FCmax : 175 - cal: 2999
Déçu car je termine en marchant et je ne trouve pas d’explication sauf peut-être un manque de fraîcheur. Pas assez de repos avant la course, j’ai couru vendredi et je n’avais pas de jus.

 

Publié dans Courses 2008

Commenter cet article

Sophie 01/03/2008 09:24

MERCI pour vos messages et oui c'était un défi un fou et je l'ai réussi, c'est donc une belle victoire

bruno 01/03/2008 08:00

tu n'as pas à être déçue, c'est une belle victoire sur la distance, chaque épreuve apprend à mieux se connaitre ;)un grand bravo, fallait le faire, chapeau. bonne récup.

Sydoky 29/02/2008 22:14

Bravo Sophie pour cette performance ! C'est un beau trail et pas facile, comme tout trail je pense. Tu as terminé c'est déjà une belle victoire même si tu as marché sur la fin.Bonne récup !

riri 29/02/2008 20:24

ça te donne comme ça de la motivation pour le prochain ;-) bravo tout de même tu t'es très bien défendu je trouve moi

olive16 29/02/2008 17:51

félicitations c'est super ce que tu as fait , fallait oser si lancer ;-) c'est pas grave de finir en marchant , au moins tu l'as fini et tu peu être fier de toi.bonne récup maintenant