Bilan TVN

Evolution de la charge d'entraînement, de l'aptitude et de la performance
au cours de la prépa TVN 24/02/08

décembre
:
début entraînement spécifique le 5 décembre:  perf 125    aptitude 41     fatigue 16
séances: 17 CAP 200km - 23h46 + 2 VTT 37,2km - 2h0
0

janvier:  perf 104     aptitude 63     fatigue 59
séances: 14 CAP 203,6km - 23h06 + 2 VTT 29km - 1h40


février:   perf 108     aptitude 73     fatigue 65
séances: 11 CAP 144,7km - 16h19 + 1 VTT 13km - 00h40


Début entraînement spécifique le 5 décembre 07:  perf 125       aptitude 41        fatigue 16
Fin entraînement spécifique le 24 février 08:         perf 143,2     aptitude 71,8     fatigue 28,6


undefined                                 S1    S2     S3     S4     S5     S6     S7     S8    S9    S10    S11    S12
                                                                               Malade       Glazig


soph44_8669_cardio1.png

Bilan et analyse

 

Nb séa

Heure CAP

Heure VTT

KM CAP

Plan réel

46

71h45

8h15

 

Plan effectif

42

63h23

5h40

559

%

91%

88%

69%

 


Comme on, peux le voir, j'ai bien suivi le plan (à 88% pour la CAP). Celui-ci était très bien conçu et m'a permis de réaliser des séances (de 2h à 3h) dont je ne pensais pas être capable. Merci au coach.


Et comme le montre les données, je suis montée en puissance tout au long de la prépa. Ma courbe d'aptitude: départ 41 points, fin 72 points, c'est donc 31 points de gagner. De plus ma vitesse d'endurance a augmenté. La coube rythme (%FC) montre deux pics, le premier descendant c'est au cours de mon arrêt pour cause de maladie et le second ascendant correspond au trail glazig.


Une petite remarque au niveau du plan, j'aurais intégré quelques séances de VMA pour casser la monotonie des séances longue en endurance et pour maintenir les qualités de vitesse et d'explosivité. Sinon 12 semaines c'est long, heureusement qu'il y a eu le trail glazig pour maintenir la motivation et pour me rebooster. Ce trail m'a fait du bien au niveau du moral et m'a rassuré sur mes capacités.

Un mauvais point pour moi car j’ai laissé tombé le renforcement musculaire (gainage, abdos, quadriceps) au milieu de la prépa, dommage car c’est important mais seule c’est difficile. La plus grosse difficulté lors de cette prépa a été de s’entraîner toute seule sans partenaire et coach et donc de garder le moral et la motivation pour sortir courir.


A quelques jours du départ, je me sens prête à réaliser ces 55km. Le physique est là ainsi que le mental. Reste les conditions extérieurs (météo, parcours, ...) à affronter et les aléas de la course à bien gérer.


Merci à tous pour vos commentaires d’encouragement.

Sophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :